Bilan financier de la procédure de légalisation proposée par l’APAE d’Haïti :

26 décembre 2014

 

1/ Le bilan

 

La procédure "légalisation des Consentements éclairés", lancée en janvier dernier par l'APAE d'Haïti, touche aujourd'hui à sa fin. Il est donc temps de vous communiquer le bilan financier.

 

Chaque famille avait versé un forfait de 200 euros afin de subvenir aux frais de procédure et aux frais de voyage et de séjour de la délégation.

 

Rappelons que trois personnes ont fait partie de cette délégation, Didier Lesage, le Président, Christine Maisonneuve-Snyder, la Vice-présidente, et Isabelle Royneau, membre du CA, pour un séjour à Port-au-Prince de 15 jours au total, pour lequel des congés sans solde ont été posés.

 

Nous provisionnons également dans les postes de dépenses indiqués ci-dessous, deux enveloppes de 5000 euros chacune destinées à aider matériellement l’IBESR en 2015 et en 2016. En effet, cet Institut, qui manque encore de moyens matériels et de personnel, n’a pas hésité à soutenir la cause des légalisations pendant plusieurs mois, sans aucune contrepartie, dans le seul intérêt supérieur des enfants adoptés et dans une transparence absolue. Il nous a donc semblé naturel que les familles françaises, qui voient désormais leur situation se régulariser ici, contribuent, en signe de reconnaissance, à l’effort sans précédent que fournit l’IBESR pour la protection de l’enfance en Haïti.

 

L’APAE d’Haïti a ouvert un compte spécifique, où les chèques ont été encaissés et les dépenses retirées.

 

Crédit                                    

-  312 chèques de 200 euros :  …………………....................................  Total : 62 400 euros                                                                                                          

          

Débit

-          Honoraires d’avocats : ……………………………………….......            12 000 euros

-          Billets d’avion : ……………………………………………….........              2 669 euros

-          Frais à Port-au-Prince (congés sans solde,

« timbres fiscaux » pour les légalisations,

hébergement, voiture avec chauffeur, etc.) : ………………..................             14 000 euros

-          Frais d’intendance en France (remboursements divers,

fournitures de voyage, de bureau, frais de poste,

de transport, etc.) :…………………………………………......................                3 240 euros

-          Aide IBESR 2015 et 2016:……………………………….....................…     10 000 euros

 

                                                                                                                          Total : 41 909 euros

                                                                                                                                                                      

                                                                                   Soit un solde positif de 20 491 euros

 

Le Trésorier devrait donc renvoyer un chèque de 65 euros à chacune des familles.

 

2/ Adhésions à l’APAE d’Haïti pour 2014

 

L’APAE d’Haïti a une dernière faveur à demander aux parents. Beaucoup de familles n’ont jamais adhéré à l’Association et l’appel de cotisations pour 2104 n’a jamais été envoyé parce que nous attendions la fin de la procédure pour le faire. Or c’est le nombre d’adhérents, leur mobilisation et leurs cotisations qui font la force d’une association comme la nôtre et qui permettront de continuer à œuvrer pour les enfants adoptés et pour des projets en Haïti. De plus, l’APAE d’Haïti avait avancé des frais en réalité liés à la question des légalisations, comme ceux liés au voyage à Port-au-Prince de 2013.

 

Nous invitons donc les parents à devenir adhérents de l’APAE d’Haïti à raison de 20 euros pour les parents célibataires, 35 euros pour un couple.

 

Pour diverses raisons, et nous le comprenons très bien, certains d’entre vous ne souhaiteront pas une telle adhésion. Pour faciliter la gestion, nous leur demandons de s’inscrire dans ce cas en ligne au lien suivant à réception de ce mail  :  cliquez ici .

 

Les familles favorables à l’adhésion recevront, quant à elles, un chèque non pas de 65 euros, mais de 45 euros ou de 30 euros, selon le cas, et doivent remplir le bulletin d’adhésion sur le formulaire en ligne suivant. Pour faciliter la gestion, nous leur demandons de s’inscrire dans ce cas en ligne au lien suivant à réception de ce mail  :  cliquez ici .


3/ Don du reliquat

 

Enfin, si vous jugez que ces sommes peuvent être données à l’APAE d’Haïti, elles seront conservées sur un compte spécifique et utilisées, au centime près, avec la transparence habituelle, pour des projets en faveur des enfants d’Haïti. En particulier, nous souhaitons soutenir de manière conséquente, avec l’aide de l’Association Ayiti Bel, l’Ecole Normale d’Instituteurs et d’Institutrices et son école d’application Jules Verne (qui va de la maternelle aux deux premières années de collège), fondée en 1998 par un instituteur français à la retraite, Joël Gouy. De cet ensemble, baptisé Ayiti Education sortent chaque année 30 instituteurs haïtiens, qui trouvent ensuite des places dans les écoles des quartiers de Port-au-Prince et de la région. Les principes d’Ayiti Education : Le respect total de la culture et des programmes haïtiens, l’égalité de tous les enfants dans l’accès à l’instruction.

Pour plus de renseignements, voici les liens suivants :

www.ayiti-bel.org

www.ambafrance-ht.org/M-Joel-Gouy-fait-chevalier-de-l

www.ayiti-education.com

 

L’APAE d’Haïti peut garantir que la totalité des fonds ira sur le terrain et sera utilisée de manière éthique et optimale.

 

Dans le cas d’un don du reliquat de 45 ou de 30 euros, vous pouvez cocher la case prévue à cet effet sur le formulaire en ligne. Pour faciliter la gestion, nous leur demandons de s’inscrire dans ce cas en ligne au lien suivant à réception de ce mail  :  cliquez ici

 

Nous sommes heureux que les négociations aient permis à plusieurs centaines d’enfants de disposer d’un consentement légalisé !

 

Merci à tous  et Joyeuses Fêtes de fin d’année !

 

L’équipe de l’APAE d’Haïti